En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal logo unicaen

UMR 950 INRA UCBN : Laboratoire d'Ecophysiologie Végétale, Agronomie & nutritions N.C.S.

Emanuelle Personeni

emma

Courriel :emmanuelle.personeni@unicaen.fr

Téléphone principal : 02 31 56 51 36

Équipe de recherche :  Ecologie des Prairies

Profil : Maître de conférences

Localisation : CAMPUS 1, Bât. J3, Porte IR 068

 Adresse : Esplanade de la paix B.P 5186 14032 CAEN CEDEX 5.

Activités de  recherche

Thème1 : L’activité et la diversité des micro-organismes du sol sont modulées par la stratégie des espèces végétales :

 

1.1 Cycle du soufre

En 2009, par le biais d’un co-encadrement de Master 2 (N. Legay), nous avons entamé une collaboration avec les microbiologistes de l’UMR Agronomie et Environnement de Nancy afin de tester l’hypothèse d’une stimulation espèce-dépendante de la synthèse des enzymes (Arylsulfatase) impliquées dans la minéralisation du soufre organique.

1.2 Cycle de l’azote

Dans le cadre d’une participation au projet européen VITAL, des expérimentations en mésocosmes monospécifiques (12 espèces) ont été engagées dans l’équipe entre 2009 et 2011. Mon rôle a été de caractériser les traits aériens et racinaires en relation :

-avec l’activité nitrifiante et dénitrifiante ainsi que la diversité microbienne (collaboration avec l’équipe d’écologie microbienne de Lyon et le laboratoire HELM de Munich).

-avec l’activité et la diversité des espèces fongiques du sol

(collaboration avec le Laboratoire  d’Ecologie Alpine de Grenoble et le laboratoire HELM de Munich).

 1.3  Cycles azote et soufre

 Dans le cadre, d’un projet sur deux ans (pari scientifique INRA, collaboration avec l’UMR Agronomie et Environnement de Nancy), nous allons tester les effets de la diversité fonctionnelle et de la richesse spécifique du couvert végétal, sur la diversité fonctionnelle microbienne impliquée dans la dynamique N/S.

Thème2 : Les espèces prairiales présentent différentes réponse et performance face à l’hétérogénéité des ressources N et S du sol :

 

Entre 2008 et 2011, nous avons étudié les mécanismes qui permettent aux plantes les plus compétitives de s’adapter à l’hétérogénéité des ressources N et S du sol. Dans des cultures monospécifiques et mixtes, les performances de quatre espèces prairiales ont été mesurées en termes d’aptitude à la prolifération locale des racines au sein des patchs de nutriments (réponse morphologique) et d’aptitude à augmenter ses capacités d’absorption des nutriments par unité de longueur de racine (réponse physiologique).

 

Activités contractuelles associées :

2009-2012 : projet européen VITAL (Ecosystem serVIce provision from coupled planT and microbiAL functional diversity in managed grasslands)

2011-2012 : Pari scientifique INRA

Encadrement :

2009 : co-encadrement du M2 de N. Legay

2008-2011 :co-encadrement de la thèse de R.Guillemin

Dernières publications :

Mouhamadou B., Puissant J., Personeni E., Desclos-Theveniau M., Kastl E.M., Schloter M., Zinger L., Roy J., Geremia R-A., Lavorel S. 2013. Effects of two grass species on the composition of soil fungal communities Biology and Fertlity of soils DOI 10.1007/s00374-013-0810-x
 
Legay N., Personeni E. , Slezack-Deschaumes S., Piutti S., Cliquet J.B. 2013. Grassland species show similar strategies for sulphur and nitrogen acquisition. Plant and Soil. DOI 10.1007/s11104-013-1949-9

Varin S., Cliquet J.B., Personeni E., Avice J-C. & S. Lemauviel-Lavenant, 2010. How does sulphur availability modify N acquisition of white clover (Trifolium repens L.)? Journal of Experimental Botany, 61(1):225-34. FI = 4.44

Personeni E., Nguyen C., Marchal P. & Pages L., 2007. Experimental evaluation of an efflux-influx model of C exudation by individual apical root segment. Journal of Experimental Botany. Vol 58 (8), 2091–2099. 

Personeni E., Lüscher A., Loiseau P. 2005. Rhizosphere activity, grass competitiveness and N availability effects on the soil C and N cycles. Soil Biology & Biochemistry 37(5) 819-827

PersoneniE., Loiseau P. 2004. How does the nature of living and dead roots affect the residence time of carbon in the root litter continuum? Plant and Soil 267, 129-141.

Personeni E., Loiseau. 2004. Species strategy and N fluxes in grassland soil : a question of root litter quality or rhizosphere activity ? Europ. J.Agronomy 22, 217-229. 

 

Activités d’enseignement :

-Service complet de 192h en écologie végétale en L2, L3, M1 et M2 ECOCAEN.

-Responsable TP/TD du module de L3 Structure et Fonctionnement des Communautés.

Autres activités :

-Membre du comité de thèse de N. Legay (2009-2012), doctorant au Laboratoire d’Ecologie Alpine de Grenoble.

-Responsable Développement Durable de l’unité EVA

-Membre Elu au CU de l’unité EVA .

 

Formation antérieure (2000-2004)

2005 :     Post-Doc     Laboratoire Agronomie et Environnement, INRA Nancy

Modélisation de l’exsudation racinaire en fonction de la croissance et de l’architecture racinaire.

2000- 2004 :   Doctorat          Unité d’agronomie INRA, Clermont-Ferrand

Dynamique du Carbone et de l’Azote lors de la décomposition in situ de litières racinaires de graminées prairiales.