En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal AgrocampusOuest Rennes 1

Institut de Génétique, Environnement et Protection des Plantes

Mariette Nicolas

Traits d'histoire de vie, adaptation et pouvoir invasif de lignées clonales de Phytophthora infestans, agent du mildiou de la pomme de terre

Thèse débutée le 1er décembre 2012, soutenue le 8 janvier 2016

Financement : CIFRE financée par l'ACVNPT (Association des Créateurs de Variétés Nouvelles de Pomme de Terre) qui regroupe les entreprises Bretagne-Plants, Germicopa, Comité Nord et Grocep

Encadrants : Didier Andrivon & Josselin Montarry

Résumé :

Les populations ouest européennes de Phytophthora infestans, l’oomycète responsable du mildiou chez la pomme de terre (Solanum tuberosum), sont caractérisées par une structure fortement clonale et un remplacement rapide des lignées dominantes. Cette thèse visait donc à identifier les déterminants écologiques, phénotypiques et évolutifs du caractère invasif des lignées clonales de ce parasite. Nous avons pour cela analysé les dynamiques génotypiques et phénotypiques de populations sur deux échelles de temps, l’une à long terme (près d’une décennie) et l’autre à court terme via un suivi longitudinal sur deux épidémies consécutives incluant la phase inter-épidémique. Ces suivis ont été complétés par l’étude des réponses adaptatives au sein de ces populations en lien avec les principaux traits d’histoire de vie du parasite. Nos résultats tendent à rejeter l’hypothèse, souvent avancée, que la capacité invasive est liée à une plus grande agressivité des nouvelles lignées par rapport aux anciennes. De plus, le suivi sur deux ans a révélé un scénario complexe, avec la présence de deux lignées clonales dominantes (6_A1 et 13_A2) aux stratégies reproductives opposées : alors que les isolats 6_A1 produisent de nombreux sporanges de petite taille, les 13_A2 en produisaient moins mais de plus grande taille. La coexistence au sein d’une même population de ces deux stratégies pourrait être due au trade-off entre ces deux traits d’histoire de vie, que nous avons également mis en évidence. Enfin nous avons montré des réponses différentes à la température entre ces lignées clonales, ainsi que des patrons d’adaptation locale très nets, y compris au sein de populations géographiquement éloignées d’un même clone (13_A2). Nos résultats soulignent donc que différents facteurs d'adaptation peuvent impacter les mêmes traits biologiques de P. infestans (taille et nombre des spores, période de latence, croissance des lésions) et qu’il est nécessaire de réfléchir les conséquences de ces pressions de sélection concomitantes dans un contexte général associant changement climatique et déploiement de variétés résistantes.