En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal

LPGP

Zone de texte éditable et éditée et rééditée

Soutenance de thèse de Ahmed Maouche

17 décembre 2018 à 14h - Amphi P de l’ISTIC BAT 12 D, Université Rennes 1, Rennes

Soutenance de thèse de Ahmed Maouche
Caractérisation de voies de régulation paracrine potentiellement impliquées dans le devenir des cellules souches spermatogoniales chez la truite arc-en-ciel (Oncorhynchus mykiss)

Chez les mammifères, les cellules souches germinales primordiales nommées PGC sont soumises à différents microenvironnements successifs au sein de la gonade mâle qui permettent leur transition progressive d’abord en prospermatogonies avant la naissance puis en cellules souches spermatogoniales (SSC) chez l’adulte. Chez les poissons, l’existence potentielle d’états de transition intermédiaires entre les PGC et les SSC reste à être démontrée. De même, les mécanismes moléculaires impliqués dans la construction du pool initial de SSC ou dans son maintien à l’âge adulte  restent mal compris. Le premier volet de la thèse a eu pour objectif d’étudier des voies de régulations susceptibles d’être impliquées dans le processus de formation, de renouvellement ou de recrutement des SSC chez la truite arc-en-ciel (Oncorhynchus mykiss). L’analyse du profil d’expression spatiotemporelle des gènes codant pour les ligands Kit, Gdnf, endothéline (Edn) et leurs récepteurs respectifs suggère que ces gènes pourraient agir successivement sur les cellules souches germinales au cours de l’ontogenèse de la truite. A la différence des mammifères, les facteurs kit et gdnf pourraient agir de manière paracrine, mais aussi de manière autocrine. L’hormone folliculo-stimulante  et les stéroïdes sexuels pourraient réguler les voies gdnf/gfra1 et edn/ednr. Enfin, la signature moléculaire des cellules souches germinales évolue au sein de la gonade bien avant l’initiation de la gamétogenèse. Le deuxième volet de la thèse a eu pour objectif d’améliorer la praticabilité de la méthode de transplantation des SSC pour régénérer des ressources génétiques précieuses dans les infrastructures européennes de recherche aquacole. Nous montrons que la transplantation de SSC non purifiées dans la cavité abdominale d’embryons de truites « golden » triploïdes permet, chez environ 70% des animaux injectés, une production satisfaisante de gamètes fonctionnels dérivant uniquement des SSC transplantées.