En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal Agrocampus Ouest

UMR1348 PEGASE

Utilisation de l’azote par la vache laitière et conséquences de la gestion des déjections sur l’environnement

Thèse : utilisation de l’azote par la vache laitière 2
Étudier l’influence de l’alimentation sur l’excrétion azotée des vaches laitières et d’évaluer les conséquences de la gestion des déjections sur l’environnement.

La problématique de l’azote dans les systèmes d’élevage

La communauté scientifique internationale a mis en garde contre les émissions de gaz à effet de serre (GES) et les graves conséquences d'un changement radical dans le cycle de l'azote depuis 40 ans (FAO, 2006). Les composés azotés sont émis vers l'environnement en quantités toujours croissantes, provoquant de graves impacts sur la biodiversité, le réchauffement climatique, la qualité de l'eau, et la santé humaine.
Dans ce contexte, l’élevage est au cœur des préoccupations en tant que consommateur important d’azote via l’alimentation animale et fournisseur d’azote, à travers les déjections animales. La réduction des émissions azotées et l’amélioration du recyclage de l’azote consommé par les élevages sont considérés comme des enjeux majeurs des évolutions agricoles à venir (FAO, 2006 ; Galloway et al. 2008).

Les déterminants des émissions gazeuses dans les systèmes laitiers

En France, les systèmes d’élevages sont la plus importante source d’ammoniac (NH3, 74%) et la seconde source de protoxyde d’azote (N2O, 8,6% ; CITEPA, 2014). Ces émissions sont dues à la volatilisation de l’azote excrété dans les effluents, dont la quantité dépend à la fois de  la quantité et de la nature de l’azote de la ration, et sont ainsi liées aux postes d’émissions directes des déjections (bâtiment-stockage-épandage-pâturage).

 

Vache paturant

Stockage fumier sous serre pour la mesure des émissions gazeuses

Fumier stocké sous serre pour la mesure des émissions gazeuses (IEPL)

  

 

   

Par ailleurs, en France, les systèmes d’élevage bovins intègrent en majorité une part de paille conduisant à la production de fumier dont les émissions sont encore mal connues, que ce soit au bâtiment ou au stockage. Enfin, les émissions d’ammoniac au pâturage, généralement considérées comme faibles bien que très variables, dépendent de nombreux facteurs difficiles à déterminer (climat, nature du sol, chargement, temps passé à pâturer…).
Ainsi ce projet vise à acquérir de nouvelles connaissances sur les émissions de NH3 et GES sur l’ensemble des postes d’émissions directes des déjections (bâtiment, stockage, pâturage) et à mettre en évidence les potentielles interactions entre les différents postes émetteurs.

Une approche par méta-analyse de la littérature et expérimentations

Le séjour de João Gabriel vient de débuter à l’UMR Pegase (février 2015). Trois expérimentations menées au sein des installations expérimentales en production laitières permettront d’évaluer les conséquences de l’alimentation sur l’utilisation de l’azote par la vache et les émissions gazeuses résultantes (ammoniac et gaz à effet de serre) des différents postes émetteurs. En parallèle, une base de données de la littérature sera constituée afin de mettre en évidence les principaux facteurs de variation des émissions d’ammoniac et de GES en bâtiments bovins laitiers.

La première expérimentation consistera à comparer les performances de vaches laitières et leur efficience d’utilisation de l’azote selon deux stratégies d’alimentation : une à base d’ensilage de maïs et de tourteau de soja, l’autre à base d’herbe fraiche. Les vaches seront conduites sur une litière accumulée de paille durant 4 semaines. Les émissions de gaz (NH3, CO2, CH4, N2O) seront mesurées durant toute la phase d’accumulation du fumier sous les animaux au bâtiment.

En parallèle, une deuxième expérimentation permettra de mesurer les émissions d’ammoniac (NH3) et de protoxyde d’azote (N2O) de vaches laitières conduites au pâturage selon plusieurs méthodes de mesure.

Ensuite, une troisième expérimentation permettra de mesurer les émissions de gaz (NH3, CO2, CH4, N2O) des fumiers produits au bâtiment pendant leur période de stockage (3 mois).

L’ensemble de ses résultats permettra de proposer des stratégies de conduite des vaches laitières à la fois plus efficiente en termes d’utilisation de l’azote et plus respectueuses de l’environnement.

La thèse de João Gabriel Rossini Almeida est une thèse sandwich réalisée partiellement au Brésil (Université d’Etat de Santa Catarina, Lages) avec un séjour de une année dans l’équipe Syslait de l’UMR.

Contact

Nadège Edouard, équipe systèmes laitiers (nadege.edouard[at]rennes.inra.fr)

Références

  • CITEPA, 2014. Inventaire des émissions de polluants atmosphériques et de gaz à effet de serre en France – Format SECTEN. 333 p. [lien]
  • FAO, 2006. Livestock’s long shadow, environmental issues and options. 7, 416 p. [lien]
  • Galloway J.N., A. R. Townsend, J. W. Erisman, M. Bekunda, Z. Cai, J. R. Freney, L. A. Martinelli, S. P. Seitzinger, M. A. Sutton, 2008. Transformation of the Nitrogen Cycle: Recent Trends, Questions, and Potential Solutions, Science 320, 889-892. (DOI)