En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal Agrocampus-Ouest

Structures et Marchés Agricoles Ressources et Territoires

Publication du Working Paper SMART-LERECO n° 17-11 et 17-12

20 décembre 2017

2017-Publication Working Papers SMART-LERECO n° 17-11 et 17-12
Publication des Working Papers SMART-LERECO n° 17-11 et 17-12

WP17-12

A la suite de récents travaux sur la différenciation des produits, nous étudions comment l’incertitude sur la demande (au niveau agrégé) peut altérer les choix de localisation et de concurrence en prix dans le modèle standard de concurrence spatiale à la Hotelling (1929). La prise en compte de préférences hétérogènes vis-à-vis du risque conduit à l’obtention de prédictions théoriques nouvelles sur les choix de localisation et de prix. La validité de ces prédictions est ensuite testée empiriquement à partir de données collectées via une expérience en laboratoire. Les résultats expérimentaux confirment la prédiction selon laquelle une incertitude sur la demande agit comme une force de différenciation pour des sujets neutres au risque ou risquophiles. A l’inverse, et contrairement à la prédiction du modèle, il n’est pas observé que les sujets averses au risque s’agglomèrent plus fortement en présence d’une incertitude sur la demande. Ceci s’explique principalement par des effets d’apprentissage et des comportements hétérogènes au sein de cette catégorie de sujets. Enfin, nous observons des comportements de fixation de prix très variés en fonction du niveau de différenciation, allant de la (tentative de) collusion à la guerre de prix.

Téléchargement WP17-12

WP17-11

Sur la base de données comptables issues d’un échantillon d’exploitations agricoles du FADN ("Farm Accountancy Data Network") européen, et de données complémentaires, nous illustrons la manière dont varient les effets des subventions reçues par les exploitations agricoles sur leur efficacité technique, selon que l’on prenne en compte, ou pas, dans le calcul de l’efficacité technique les biens environnementaux (positifs ou négatifs) fournis par les exploitations. Les résultats montrent que les effets des subventions d’exploitation de la Politique Agricole Commune (PAC) sur l’efficacité technique d’une exploitation sont différents lorsque des biens environnementaux produits par l’exploitation (ici, les émissions de gaz à effet de serre, la balance azotée, et les surfaces d’intérêt écologique) sont pris en compte dans le calcul de l’efficacité : la significativité de certains effets se trouve modifiée, mais plus important encore, certains effets affichent des signes opposés.

Téléchargement WP17-11