En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal Agrocampus-Ouest

Structures et Marchés Agricoles Ressources et Territoires

Publication du Working Paper SMART-LERECO n° 18-08 et 18-07

16 mai 2018

2018-Publication Working Papers SMART-LERECO n° 18-08 et 18-07
Publication des Working Papers SMART-LERECO n° 18-08 et 18-07

 WP 18-08

Un nombre croissant d’études en finance et en économie cherchent à expliquer les choix d’assurance à partir des hypothèses formulées par l’économie comportementale. Un exemple récent en économie agricole utilise la théorie des perspectives cumulées (ou CPT pour “cumulative prospect theory”) pour expliquer les choix des agriculteurs en matière de niveau de franchise d’une assurance récolte (Babcock, 2015). Nous étendons cette étude en dérivant le consentement à payer pour le contrat d’assurance proposé sous différentes hypothèses alternatives, enrichissant ainsi le modèle en y intégrant la décision des agriculteurs d’acheter ou non l’assurance. Notre contribution est double. Premièrement, nous étudions la sensibilité du consentement à payer des agriculteurs vis-à-vis des différents paramètres définissant le cadre théorique CPT. Nous trouvons que l’aversion à la perte et la distorsion des probabilités augmentent le consentement à payer alors que l’aversion au risque le fait baisser. En particulier, la distorsion des probabilités dans le domaine des pertes joue un rôle prépondérant. Deuxièmement, nous étudions l’impact de l’asymétrie de la distribution des rendements sur le consentement à payer d’agriculteurs dont les préférences sont supposées être CPT. Nous trouvons que le consentement à payer diminue lorsque l’asymétrie de la distribution passe de négative à positive, et que l’effet combiné de la pondération des probabilités dans le domaine des pertes et de l’asymétrie des rendements fait fortement baisser le consentement à payer des agriculteurs pour l’assurance récolte.

 Téléchargement WP18-08

 

 WP 18-07

Cet article propose une analyse de la performance économique des coopératives artisanales pendant la période de crise. Ces coopératives ont comme caractéristiques particulières d’être des coopératives d’approvisionnement. Nous utilisons une base de données exhaustives des coopératives artisanales françaises (2004-2014). Nous estimons des modèles économétriques bayésiens translog afin de mettre en évidence l’impact de la crise sur les coopératives: D’une part la crise a un faible effet négatif sur le chiffre d’affaires, avec un effet atténuant du secteur et de l’âge. D’autre part il y a une convergence à la moyenne pour les différentes générations de coopératives. Ces résultats sont robustes à des spécifications économétriques alternatives.

Téléchargement WP18-07