En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal Agrocampus-Ouest

Structures et Marchés Agricoles Ressources et Territoires

Soutenance de thèse

09 novembre 2018

2018_soutenance_Bareille
François BAREILLE soutiendra sa thèse intitulée "Agricultural Management of ecosystem services: insights from production and environmental economics" le jeudi 15 Novembre 2018 à 10h15, Salle n°1 Bâtiment 25 à AGROCAMPUS OUEST Campus de Rennes.

François Bareille soutiendra sa thèse (co-dirigée par Pierre Dupraz, Directeur de recherche à l’INRA ; Philippe Polomé Professeur à l’Université Lumière Lyon 2 et Claudine Thenail, Chargée de recherche à l’INRA) devant un jury composé de:

Président: Martin Quaas, Professeur à Université de Kiel;

Rapporteur: Ben Groom, Professeur à London School of Economics;
Rapporteur: Céline Nauges, Directrice de recherche à l’INRA;
Philippe Le Goffe, Professeur à Agrocampus-Ouest;
Lauriane Mouysset , Chargée de recherche au CNRS.

Résumé:

La thèse étudie théoriquement et empiriquement la gestion des services écosystémiques par les agriculteurs sous le prisme économique. La thèse se divise en deux parties. Dans la première partie, je m’intéresse à l’offre et à la demande de service écosystémique productifs en analysant le comportement des agriculteurs. J’introduis des indicateurs de biodiversité dépendants des assolements dans des modèles existants issus de l’économie de la production. Ma principale contribution à la littérature est de prouver, à partir de l’analyse des comportements observés des agriculteurs, que les agriculteurs gèrent consciemment les services écosystémiques productifs. J’apporte d’autres éléments à la littérature, comme e.g. des nouveaux éléments sur la technologie agricole ou en montrant que la gestion collective des services écosystémiques productifs ne peut que rarement émergée spontanément dans des paysages réels. Dans la deuxième partie, j’étudie la demande de services écosystémiques non-productifs fournis par les agriculteurs. J’applique plusieurs cadres d’analyse développés en économie de l’environnement aux spécificités de l’agriculture, i.e. le service environnemental influe le plus souvent sur la fourniture de multiple biens publics, biens publics présentant des distributions spatiales de la demande différentes. Je contribue à la littérature en montrant que, bien que la plupart de la demande pour les services environnementaux fournis par les agriculteurs soit capturée localement (à l’échelle de la municipalité), une partie de la demande s’exprime à des échelles plus importantes. Cela a des implications pour les politiques agroenvironnementales, que j’explore à travers deux exemples : la réduction de l’application des pesticides et le maintien des zones humides agricoles.