En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal Agrocampus-Ouest

Structures et Marchés Agricoles Ressources et Territoires

Soutenance de thèse

03 décembre 2018

2018_soutenance_these_Levi
Lévi Loïc soutiendra sa thèse intitulée "Comportement d’investissement des exploitations laitières Françaises : Le cas de la Bretagne " le mercredi 12 Décembre 2018 à 9h15 (Agrocampus-Ouest Centre de Rennes, Amphithéâtre Moule).

Lévi Loïc soutiendra sa thèse (co-dirigée par Laure Latruffe, Directrice de recherche INRA et Aude Ridier, Maître de Conférences Agrocampus Ouest) devant un jury composé de:

Philippe Jeanneaux (rapporteur), Professeur, VetAgro Sup
Martin Petrick (rapporteur), Professeur, IAMO
Doris Läpple (examinatrice), Maître de Conférences, University College Dublin
Catherine Laroche-Dupraz   (examinatrice), Professeure, Agrocampus Ouest
Rozanne Dorard-Latimier (membre invitée), Directrice des Marchés de l’Agriculture, des Professionnels et des Assurances, Crédit Agricole en Bretagne

Résumé:

L'investissement et l'innovation jouent un rôle important dans le secteur agricole, permettant aux exploitations de s'adapter aux changements de politiques et aux conditions du marché. Au cours des dernières décennies, les exploitations agricoles de l'Union européenne (UE) ont été confrontées à des changements substantiels à travers la politique agricole commune (PAC). C'est notamment le cas du secteur laitier, qui a vu la fin du régime de quotas laitiers et également vu une volatilité accrue des prix. De tels changements pourraient affecter la productivité et l’efficacité des exploitations agricoles, la compétitivité du secteur laitier et les changements structurels. Comprendre les mécanismes sous-jacents au comportement d’investissement des exploitations pourrait permettre d’identifier les principaux facteurs qui influent sur les tendances observées. Cela pourrait aider à anticiper les futurs changements structurels, prévoir les besoins des exploitations et aider les décideurs publics et les autres acteurs du secteur agricole à adapter leurs politiques. La thèse contribue à cet objectif en analysant pour les exploitations laitières d'une sous-région de Bretagne (Ille-et-Vilaine) en France, (i) l'impact de la suppression du quota laitier sur les décisions d'investissement des agriculteurs et l'hétérogénéité de leurs réactions (ii) le lien entre la performance agricole et les décisions d'investissement des agriculteurs, (iii) le rôle des interactions sociales liées aux effets de voisinage sur la décision d'investissement des agriculteurs.

Les résultats montrent que la fin de la politique des quotas laitiers a incité les agriculteurs à investir, ce qui a favorisé les fermes laitières plus grandes, à plus forte intensité de capital et plus spécialisées. En outre, la thèse souligne la nécessité de prendre en compte l’hétérogénéité des agriculteurs dans la modélisation du comportement des investissements. Cela permet de révéler des stratégies différenciées et peut aider à concevoir des politiques ciblées visant à encourager les investissements, en particulier dans le contexte de l'élimination du système de quotas. Enfin, la thèse prouve que les agriculteurs prennent en compte les décisions de leurs voisins lorsqu’ils prennent de grandes décisions d’investissement. Cependant, bien que les effets de voisinage soient un facteur multiplicateur positif dans les décisions d’investissement des exploitations agricoles, les politiques devraient également prendre en compte le fait que les exploitations font face à des coûts d’ajustement lors de la mise en œuvre de projets d’investissement.

 

Mots clés: investissement des exploitations agricoles, politique agricole,  quota, performance, modèle de coût d’ajustement, effet de voisinage, interaction sociale, secteur laitier, France.