En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal Agrocampus-Ouest

Structures et Marchés Agricoles Ressources et Territoires

Soutenance de thèse

04 juin 2018

2018_soutenance_thèse_Mahmoud_HASSAN
Mahmoud HASSAN soutiendra sa thèse intitulée "Fiscalité environnementale, dette publique et croissance économique : une analyse macroéconomique" le lundi 11 juin 2018 à 13h30, Amphi Hildegarde Von Bingen (F) à AGROCAMPUS OUEST Campus d'Angers.

Monsieur Mahmoud HASSAN candidat au diplôme de Doctorat de l'Université d'Angers, est autorisé à soutenir publiquement sa thèse intitulée  le 11/06/2018 à 13h30.

Directeur de thèse : Monsieur Walid OUESLATI

Composition du jury :

Monsieur Pierre DUPRAZ, Directeur de Recherche INRA, Paris, Examinateur

Monsieur Mouez FODHA, Professeur des Universités Université Paris 1, Panthéon-Sorbonne, Rapporteur

Madame Inmaculada MARTINEZ-ZARZOSO, Professeur Université de Goettingen, Allemagne, Rapporteur

Monsieur Walid OUESLATI, Professeur des Universités Agrocampus Ouest, Angers, Directeur de thèse

Monsieur Damien ROUSSELIERE, Professeur des Universités Agrocampus Ouest, Angers, Co-directeur de thèse

Monsieur Julien SALANIÉ, Maître de Conférences HDR Université Jean Monnet, Examinateur

Résumé: Les politiques environnementales, notamment celles recourant aux instruments fiscaux, ont pris une place de plus en plus importante dans un grand nombre de pays durant les trois dernières décennies. Tous les pays de l’OCDE ont introduit des taxes liées à l'environnement et un nombre croissant d'entre eux procèdent à une réforme dite "verte" de leur fiscalité. L’utilisation de la taxe comme un instrument pour la politique environnementale a suscité un large débat parmi les chercheurs sur ses impacts sur la croissance économique, mais sans parvenir à un consensus sur la nature de ces effets. Certains trouvent un effet négatif, alors que d’autres montrent un impact positif. Deux points ont attiré notre attention sur ce sujet. Premièrement, les études empiriques qui vérifient la validité de ces résultats sont très rares. Deuxièmement, la majorité des modèles théoriques qui ont étudié l’effet de la fiscalité environnementale sur la croissance économique supposent que le gouvernement finance ses dépenses uniquement par les taxes et que le budget d’Etat est équilibré à chaque période, évitant ainsi tout fardeau associé au remboursement de la dette publique. Par conséquent, cette thèse a pour objectif d’abord d’explorer empiriquement la nature de la relation entre la fiscalité environnementale et la croissance économique, et si cette relation est sensible au niveau d'autres variables dans l'économie. Ensuite, nous examinons les canaux par lesquels cette taxe peut affecter la croissance économique, et si l'existence et le niveau de la dette publique peuvent modifier cet effet.

Avis de soutenance