En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal Agrocampus-Ouest

Structures et Marchés Agricoles Ressources et Territoires

Productions et Marchés Agricoles

Productions et Marchés Agricoles  (PAM)

Animateur : Alain Carpentier et Christoph Heinzel

Secrétariat : Françoise Auffray

Le secteur de la production agricole européen doit s’adapter à deux évolutions majeures.

L’abandon des instruments de régulation des marchés de la Politique Agricole Commune et la libéralisation des marchés agricoles impliquent que l’ensemble des agriculteurs européens sont exposés à des risques de prix conséquents. Ces risques proviennent d’une des caractéristiques majeures des marchés agricoles : une offre aléatoire devant satisfaire une demande inélastique. Mais ils sont également de plus en plus déterminés par la financiarisation – mise en place d’instruments et intervention d’acteurs de la finance – croissante des marchés agricoles. Dès lors, analyser les causes de la volatilité des prix des produits agricoles et comment les agriculteurs gèrent leurs risques devient nécessaire pour comprendre les choix de production agricole ou pour aborder la question de la sécurité alimentaire.

Les citoyens deviennent de plus en plus exigeants vis-à-vis des effets de la production agricole sur l’environnement, les ressources et la santé. Ceci se traduit par une évolution constante des politiques agri-environnementales et par une attention croissante portée aux effets externes de la production agricole. Analyser les choix de production des agriculteurs et leurs effets sur l’évolution des marchés ou l’état de l’environnement devient nécessaire pour informer les décideurs publics. En particulier, il convient dorénavant de tenir compte de manière explicite les caractéristiques agronomiques des pratiques de production employées par les agriculteurs et le fonctionnement des marchés facteurs de production primaires susceptibles d’impacter les choix de production agricole.

Les travaux des membres de l’axe « Production et Marchés Agricoles » s’intéressent à l’ensemble des thèmes évoqués ci-dessus. Ils combinent les outils de l’économie de la production, de l’économie de l’environnement, de l’économie du risque et de l’information, de l’économétrie, et à un degré moindre de l’économie expérimentale et du droit, pour analyser les choix de production des agriculteurs, leurs effets sur l’environnement et la santé, et le fonctionnement des marchés agricoles.

La grande majorité de ces travaux de recherche s’articule autour de la spécification et l’analyse de modèles économiques et l’estimation de modèles économétriques. L’originalité de ces travaux d’économie appliquée repose sur la combinaison de trois caractéristiques : la prise en compte des spécificités des technologies de production agricole, le recours lorsque nécessaire à des techniques avancées de l’économétrie et de la programmation mathématique, et l’utilisation – voire la production – de données originales.

La formalisation mathématique et l’analyse économétrique sont à la base des travaux menés au sein deux axes de recherche, « Production et Marchés Agricoles » et « Organisations, Structures et Performances », de l’UMR SMART-LERECO. A côté de ce socle méthodologique commun se développe maintenant une thématique commune : l’analyse de l’organisation, et de son évolution, des bassins de production et des filières de production agricole. En effet, la localisation des activités de production agricole et les relations de la production agricole avec les secteurs amont et aval sont au cœur des travaux de l’axe « Organisations, Structures et Performances ». Ces thèmes de recherche intéressent également les travaux de l’axe « Production et Marchés Agricoles ». En effet, les politiques agri-environnementales et commerciales impactent, à moyen/long terme, l’organisation du secteur de la production agricole alors que cette organisation détermine en partie l’efficacité économique et environnementale de la production agricole.

Les travaux de recherche menés dans l’axe « Production et Marchés Agricoles » visent essentiellement à informer la décision publique à partir d’analyses aux fondements scientifiques solides. Les membres de cet axe de recherche de l’UMR SMART-LERECO ont donc pour principal objectif de produire des recherches originales en économie appliquée sur des questions intéressant la régulation de la production et des marchés agricoles. Leurs nombreuses publications dans des revues de qualité et participations à des missions d’expertise auprès d’instances de décision public ou de conseil – régionales, nationales ou supra-nationales – témoignent de la pertinence et de la qualité de leurs travaux.

Publications phares

  • Bareille, F. et E. Letort(2018).
    How do farmers manage their crop biodiversity through time? A dynamic acreage allocation model with productive feedback.
    Forthcoming in European Review of Agricultural Economics.
  • Koutchadé, O. P., A. Carpentier et F. Féménia (2018).
    Modeling Heterogeneous Farm Responses to European Union Biofuel Support with a Random Parameter Multicrop Model.
    American Journal of Agricultural Economics 100(2): 434-455.
  • Ropars-Collet, C., Ph. Le Goffe et F. Rieusset, (2018).
    Pollutions accidentelles des eaux de surface : une application des modèles de comptage.
    A paraître dans Economie et Prévision.
  • Bougherara, D., X. Gassmann, L. Piet et A. Reynaud. (2017).
    Structural estimation of farmers’ risk and ambiguity preferences: a field experiment.
    European Review of Agricultural Economics 44(5): 782-808.
  • Dakpo, H., Ph. Jeanneaux et L. Latruffe (2017).
    Greenhouse gas emissions and efficiency in French sheep meat farming: A non-parametric framework of pollution-adjusted technologies.
    European Review of AgriculturalEconomics 44(1): 33-65.
  • Gouel C. et N. Legrand (2017).
    Estimating the Competitive Storage Model with Trending Commodity Prices.
    Journal of Applied Econometrics 32(4): 744–763.
  • Huchet-Bourdon M., C. Le Mouël et M. Vijil, (2017).
    The relationship between trade openness and economic growth: Some new insights on the openness measurement issue"
    The World Economy.
  • Latruffe, L., B. E. Bravo-Ureta, A. Carpentier, Y. Desjeux et V. H. Moreira, (2017).
    Subsidies and technical efficiency in agriculture: evidence from European dairy farms.
    American Journal of Agricultural Economics 99(3): 783-799.
  • Saint-Cyr, L. D. F. et L. Piet, (2017).
    Movers and stayers in the farming sector: Accounting for unobserved heterogeneity in structural change.
    Journal of the Royal Statistical Society, Series C Applied Statistics 66(4): 777-795.
  • Le Mouël, C. et A. Forslund, (2017).
    How can we feed the world in 2050? A review of the responses from global scenario studies.
    European review of Agricultural Economics 44(4): 541-591.
  • Minviel, J.-J. et L. Latruffe, (2017).
    Effect of public subsidies on farm technical efficiency: a meta-analysis of empirical results.
    Applied Economics 49(2): 213-226.
  • Oueslati, W., V. Zipperer, D. Rousselière et, D. Dimitropoulos, (2017).
    Energy taxes, reforms and income inequality. An empirical cross-country analysis.
    Forthcoming in International Economics
  • Ropars-Collet, C., M. Leplat et Ph. Le Goffe, (2017).
    Is professional fishery an asset for recreational demand on the coastline? Evidences from a choice experiment in France, United-Kingdom and Belgium.
    Marine Resource Economics 32(4): 391-409.
  • Rousselière, D. et S. Rousselière, (2017).
    Decomposing the effects of time on the social acceptability of biotechnology using Age-Period-Cohort-Country models.
    Forthcoming in Public Understanding of Science.
  • Salou, T., H. van der Werf, F. Levert, A. Forslund, J. Hercule et C. Le Mouël, (2017).
    Could EU dairy quota removal favour some dairy production systems over others? The case of French dairy production systems.
    Agricultural Systems 153:1-10.
  • Ben Slimane M., M. Huchet-Bourdon et H. Habib Zitouna, (2016).
    The role of sectoral FDI in promoting agricultural production and improving food security.
    International economics 145: 50-65.
  • Féménia, F. et E. Letort, (2016).
    How to significantly reduce pesticide use. An empirical evaluation of the impacts of pesticide taxation associated with a change in cropping practice.
    Ecological Economics 125: 27-37.
  • Laroche-Dupraz C. et M. Huchet-Bourdon, (2016).
    Agricultural support and vulnerability of food security to trade in developing countries.
    Food Security 8: 1191-1206.
  • Musson, A. et D. Rousselière, (2016).
    De quoi l’agriculture écologiquement intensive est-elle le nom?
    Economie rurale 356:9-29.
  • Ridier, A., K. Chaib et C. Roussy, (2016).
    A Dynamic Stochastic Programming model of crop rotation choice to test the adoption of long rotation under price and production risks.
    European Journal of Operational Research 252(1): 270-279.
  • Agbo, M., D. Rousselière et J. Salanié, (2015).
    Agricultural Marketing Cooperatives with Direct Selling: A Cooperative Non Cooperative Game.
    Journal of Economic Behavior & Organization 109:56-71.
  • Cadoret I., A. Charpentier, C. Gueguen, M. Huchet-Bourdon, J. Licheron, G. Loeillet, N. Payelle, J.-S. Pentecôte, S. Pommier, J.-C. Poutineau et C. Tavéra, (2015).
    The Mother of All Puzzles at Thirty: A Meta-Analysis
    International economics 41: 80–96.
  • Carpentier A., A. Gohin, P. Sckokai et A. Thomas, (2015).
    Economic modelling of agricultural production: past advances and new challenges.
    Review of Agricultural and Environmental Studies 96(1): 131-165
  • Dupraz, P. et L. Latruffe, (2015).
    Trends in family labour, hired labour and contract work on French field crop farms: the role of the common agricultural policy.
    Food Policy 51: 104-118
  • Féménia, F., (2015).
    The effects of direct storage subsidies under limited rationality: a general equilibrium analysis.
    Agricultural Economics 46(6): 715-728.
  • Ropars-Collet, C., M. Leplat, Ph. Le Goffe et M. Lesueur, (2015).
    La pêche professionnelle est-elle un facteur d’attractivité récréative sur le littoral ?
    Revue Economique 66: 729-754.
  • Carpentier, A. et E. Letort, (2014)
    Modelling acreage decisions within the Multinomial Logit framework: profit functions and discrete choice models.
    Environmental and Resource Economics 59(4): 537-559.
  • Cordier, J. et A. Gohin, (2014)
    Quel impact des nouveaux spéculateurs sur les prix agricoles ? Une analyse empirique des fonds d’investissement.
    Economie Rurale 343: 29-51.
  • Gohin, A., (2014)
    Assessing the land-use changes and greenhouse gas emissions of biofuels: elucidating the crop yield effects.
    Land Economics 90(4):575-586.
  • Latruffe, L. et C. Nauges, (2014)
    Technical efficiency and conversion to organic farming: the case of France.
    European Review of Agricultural Economics 41(2): 227-253.
  • Latruffe, L. et L. Piet, (2014)
    Does land fragmentation affect farm performance? A case study from Brittany, France.
    Agricultural Systems 129: 68-80.
  • Mensah E.J., M. Huchet-Bourdon M. et L. Latruffe, (2014)
    Infrastructure access and household welfare in rural Ghana.
    African Development Review 26(3): 508–519.