En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu INRA Agrocampus umrsas

Sol Agro et Hydrosystème Spatialisation

Umr sas

Fonctionnement hydrologique et ressources en eau dans le Sud de l'Inde

Fonctionnement hydrologique et ressources en eau dans le Sud de l’Inde : développement d’une collaboration franco-indienne

AS A CT4
 
 Mots clés thématiques :
 Principaux : Agro-écosystèmes
 Secondaires : eau, changements globaux, modélisation
 
 Champ disciplinaire : hydrologie continentale
 Mots clés type d’activité : partenariat scientifique international, résultats de recherche en hydrologie continentale
 
 Résumé

L’UMR SAS développe depuis 2002 une collaboration fructueuse avec l’Indian Institute of Science (Bangalore), sur l’étude du fonctionnement hydrologique de bassins versants expérimentaux et la gestion des ressources en eau dans le sud de l’Inde. Cette collaboration prend une nouvelle dimension avec l’accueil à Rennes en 2010 d’un professeur de l’IISc pour étudier l’impact du changement climatique sur la durabilité des agro-systèmes irrigués en Inde du Sud.

 Contexte

L’Inde constitue un terrain d’étude de choix pour l’hydrologue, autant à cause des menaces qui pèsent sur la ressource en eau (en quantité et en qualité), du fait du développement démographique et économique, que par la richesse et la diversité des conditions naturelles qu’on y rencontre.

photo1

     Depuis 2002, l’UMR SAS de Rennes a développé une collaboration avec l’Indian Institute of Science et les chercheurs de la Cellule Franco-Indienne de Recherche sur l’eau de Bangalore (CEFIRSE, Inde) dans l’objectif d’étudier l’influence relative des facteurs naturels et humains sur les cycles géochimiques et hydrologiques dans les systèmes fluviaux tropicaux. Ce projet repose sur l’étude du bassin versant de la Kabini River (7000 km²), intégré à l’ORE BVET piloté par l’IRD .

Du fait du gradient climatique induit par la présence de la chaîne des Ghats, ce bassin présente une forte diversité pédoclimatique, passant d’un contexte tropical humide à semi-aride d’est en ouest, sur une distance de seulement 40 km. Drainé par 3 principaux affluents parallèles à ce gradient, il constitue un laboratoire naturel exceptionnel.

 Résultats

La collaboration a porté d’une part sur l’étude du fonctionnement d’un petit bassin versant forestier (4 km²) situé dans la zone de transition climatique. La combinaison d’approches hydrologiques et géophysiques (RMP et time-lapse ERT) a permis de caractériser les réservoirs profonds (4) et la recharge de la nappe localisée sous le ruisseau (3). Récemment, une modélisation simplifiée de ce bassin a permis de mieux comprendre et quantifier son fonctionnement hydrologique très particulier (1, 2). En effet, l’eau n’est pas stockée seulement dans la nappe, mais aussi dans une épaisse zone intermédiaire non saturée, et les racines très profondes des arbres pompent dans ce stock et limitent ainsi la réalimentation de la nappe. Dans ce contexte, et compte tenu de l’irrégularité de la mousson, il faut environ 12 ans pour pouvoir estimer correctement les bilans hydrologiques.D’autre part, des travaux ont été menés sur l’effet de l’agriculture irriguée sur les ressources en eaux dans la zone semi aride, à partir de modélisation hydrogéologique (6) et à l’aide de données spatialisées (5).

Cette collaboration, initiée avec le détachement d’un Ingénieur de Recherche INRA à Bangalore (2002-2005), s’est poursuivie grâce à des échanges de chercheurs, étudiants et techniciens, et a permis de créer des liens étroits entre les observatoires de recherche en environnement BVET et AgrHys (http://www.inra.fr/ore_agrhys). Le dialogue entre les chercheurs indiens, aux approches très fondamentales et les chercheurs français, aux objectifs beaucoup plus appliqués, difficile au début, s’est avéré particulièrement fructueux.

photo2

La coopération prend aujourd’hui une nouvelle dimension avec l’accueil à Rennes en 2010 du Pr M Sekhar de l’IISc, sur un projet dont l’objectif est d’évaluer l’impact du changement climatique sur la durabilité des agro-systèmes irrigués en Inde du Sud, à l’aide d’un modèle couplé agronomique et hydrologique.

 Collaborations : INRA UMR SAS Rennes / CEFIRSE Bangalore / IISc Bangalore/ IRD LMTG Toulouse / INRA LERNA Toulouse/ INRA UMR AGIR Toulouse
 partenaires : EC3CO, CEFIPRA, MAE, département EA
 Bibliographie :
 1- Ruiz et al. 2010 Journal of Hydrology, 380, 460-472
 2- Marechal et al. 2009 Journal of Hydrology, 364 (3-4), 272-284.
 3- Descloitres et al. 2008 Hydrological Processes, 22, 384-394.
 4- Legchenko et al. 2006 Ground Water, 44 (4), 547-554.
 5- Anuraga et al. 2006 Agricultural Water Management 84 (1-2) 65-76
 6- Sekhar et al. 2004 Asian Journal of Water, Environment and Pollution, 1(1-2), 65-77.