En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu INRA Agrocampus umrsas

Sol Agro et Hydrosystème Spatialisation

Umr sas

Identification d’une propriété de l’organisation des réseaux hydrographiques indépendante du contexte physique et de l’échelle.

Contexte :

La recherche de règles génériques d’organisation et de fonctionnement des réseaux hydrographiques traverse toute l’histoire de l’hydrologie moderne car ces règles permettent de raisonner le changement d’échelle et la modélisation de bassins avec peu de données mesurées.

Résultats :

L’identification des règles d’organisation des réseaux hydrographiques, en termes géométriques et topologiques, est un enjeu pour comprendre la façon dont la nature s’adapte aux contraintes des territoires et détermine le fonctionnement hydrologique. Au moyen de l’analyse fractale des objets naturels ramifiés, une règle d’organisation a été identifiée, qui montre comment certaines caractéristiques générales des bassins versants résultent de caractéristiques élémentaires et de leur agencement au sein de l’arborescence du réseau hydrographique. Cette règle semble être générique pour tout bassin versant, quelles que soient ses caractéristiques géographiques, y compris en contexte géologiquement et géomorphologiquement hétérogène.
Cette règle, et les propositions théoriques qui en découlent, permettent de proposer des modélisations hydrologiques et de construire une nouvelle grille d’analyse des transferts d’échelle et des transpositions intra- et inter-bassins versants.

Ces résultats et les perspectives qu’ils ouvrent ont été récompensés par le Prix TISON 2007, prix jeune chercheur de l’Association Internationale des Sciences Hydrologiques, attribué à C. Cudennec et H. Boudhraâ, qui sont les premiers Français et Africain à être ainsi primés.

Perspectives :

La modélisation hydro-géomorphologique ouvre de nombreuses perspectives théoriques et pratiques. La transposition à d’autres objets ramifiés permet de mieux comprendre comment la nature optimise ses structures et ses flux, et d’en tirer des leçons pour les actions anthropiques.

Partenaires :

Agrocampus Rennes, IRD, LCPC, Inst. Nat. Agro. de Tunisie.

Valorisation :

La généralisation et le développement des outils sont en cours. Les applications sont présentées en enseignement supérieur.

Voir aussi

Bibliographie

Bibliographie : Prix TISON 2007 de l’IAHS-AISH www.cig.ensmp.fr/~iahs/awards.htm

Cudennec C., Fouad Y., 2006. Earth Surface Processes and Landforms, 31(3) 369-381

Cudennec C. et al., 2006. IAHS Publ., 303, 422-430.